Accueil » Non classé » Epargne « sans risque »: le rendement va baisser.

Epargne « sans risque »: le rendement va baisser.

La promesse fut tenue…mais la détente de 50Pts de base orchestrée par la BCE le 5 juin, s’ajoutant à 50 autres points retranchés le 6 mars dernier change radicalement la donne.
La rémunération de l’argent au jour le jour est désormais voisine de 2,00% et un organisme tel que la Caisse des Dépôts et Consignations ou la Banque de France ne peuvent de continuer à servir à fonds perdus 3% aux clients de la Caisse d’Epargne et autres détenteurs de Livrets de toute nature.

Il y a 3 mois, en pleine débâcle boursière, le gouvernement avait jugé que le moment n’était pas opportun de sabrer le rendement d’un placement « sécurisant » et qui contribue à générer un petit « sentiment de richesse » (tout relatif) quand toutes les autres formes d’épargne étaient sérieusement chahutées.
Entre temps, le climat international s’est apaisé, l’inflation en Europe reste sous contrôle (+1,9%/an aux dernières nouvelles) et les placements obligataires classiques voient leur rémunération chuter à des niveaux inconnus depuis près de 60 ans: l’exemple le plus parlant est celui des OAT à « 10 ans » qui offrent désormais un rendement inférieur à 3,6%…soit moins de 3% net, fiscalité incluse.
Il n’y a guère d’exemple dans l’histoire économique où des véhicules de placement « sans risques » aient longtemps offert des rendements supérieurs à ceux qui en comportent, il est plus rare encore de voir le rendement d’un Livret (« A », PEL et autres Codevi) battre l’inflation…enfin il est exceptionnel de voir l’Etat prêter à 2% aux banques ou autres institutions para-publiques et servir 3% aux épargnants, soit comme on dit dans le jargon financier, offrir un « spread » de 100 points par rapport à l’inflation ou le taux de base de la BCE « pour la beauté du geste ».
Il faut donc s’attendre de façon imminente à un abaissement significatif (-50 ou -75Pts) de la rémunération de ces fameux Livrets dont l’encours a progressé de façon explosive (et au détriment des autres supports dd’épargne) depuis de le début de l’année, sans pour autant stimuler la consommation comme le démontrent les dernières statistiques du mois d’avril et du mois de mai.
Il est d’ailleurs assez étonnant que les banques et autres organismes prêteurs ne dénoncent pas avec véhémence le niveau « absurde » des rendements offerts par la « Caisse d’Epargne »: ont-ils déjà reçu l’assurance que cette « distortion atypique » prendrait bientôt fin ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :